Irae Draconis (confrérie du thorium) Index du Forum Irae Draconis (confrérie du thorium)
Guilde wow
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Orinoco] Le bal

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Irae Draconis (confrérie du thorium) Index du Forum -> Rôleplay -> Carnet de voyage
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Orinoco


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2013
Messages: 25
Localisation: Villeurbanne

MessagePosté le: Jeu 26 Sep - 17:58 (2013)    Sujet du message: [Orinoco] Le bal Répondre en citant

[Pavé à aérer, fautes à corriger, histoire à développer, certaines choses à réorganiser, merci de ne pas me lapider pour ce travail à moitié fait !]
Première "partie" et surement provisoire d'une histoire touchante de mon coco que je m'imagine en tête sur le chemin des cours ]
Bonne lecture et dites moi ce que vous en pensez !


Le bal

Le soleil se couchait sur la ville de Gilnéas mais elle n'était pas vide pour autant, il restait toujours de ces soirées mondaines donc Orinoco ne raffolait pas par particulièrement mais il était bien obligé d'y aller pour affirmer son statut de noble, le plus souvent parce que ses parents l'y obligeaient en fait. C'était toujours à une seule condition pour lui et elle ne pouvait jamais dire non, il fallait qu'Anelia l'accompagne.

Il était assis sur le muret de pierre bordant les quelques marches amenant à la salle de bal, subissant les moqueries des autres nobles comme quoi il était mauvais de fréquenter la plèbe comme Anelia, elle n'était pas noble après tout. Il était tout habillé d'un costume noir, tout en restant de le style Gilnéen, il détestait attendre mais il aurait pu rester là toute la nuit avec une rose en main, rien que pour elle. La tristesse de ne pas la voir venir ce soir commençait lentement à se dessiner sur son visage.



Une silhouette blanche apparaît soudain dans la nuit noire faisant renaître l'espoir en lui, c'était bien elle, il en était sûr, il n'aurait jamais pu confondre sa chevelure d'or avec celle d'une autre, elle était si particulière, si unique. Le jeune homme qui était il y a peu triste retrouve un large sourire en s'approchant de la femme.
Il la salua d'un ton solennel et manqua pas de lui voler un baiser, c'était à deux, sous les messes-basse mais à deux, c'était le principal.


Les musiciens lançaient la musique et Orinoco mena la danse, c'est une triste réalité qui nous est révélé, Orinoco sait bel et bien danser... Et même très bien, c'était la base pour un noble. C'était sans compter sur l'habileté d'Anelia à rassurer son cavalier dans ses pas car celui-ci angoissait à l'idée de se tromper devant son professeur, et son amie. C'était aussi impensable de le voir danser avec une autre personne. Faisant abstraction de tous les autres, ils se mirent à virevolter ensemble, rigolant, se souriant, chuchotant des mots doux à l'oreille de l'autre.





La musique s'arrêtait enfin et les couples pouvaient à présent se reposer, s'asseoir et discuter. Notre couple, lui, se posa à l'écart pour pouvoir profiter d'une intimité assez relative dans un lieu bondé de monde, les reproches que l'on faisait à Orinoco dans la noblesse lui passait bien au dessus, c'était un monde d'esprits étriqués auquel il appartenait bien sans le vouloir. Il aurait sans doutes préféré une vie simple comme celle de sa compagne, loin de tous les problèmes que les nobles ont.


La soirée était terminée, le soleil se levait et la grande salle se vidait, Anelia laissa Orinoco sans le prévenir sans même prendre la peine de le réveiller, il était ivre mort, un défaut qui ne plaisait pas tellement à Anelia comme à personne d'autres, il buvait trop ! C'est à moitié dans les vapes qu'il se leva de son siège, réveillé par le maître de maison qu'il rentra chez lui, soucieux de savoir si son comportement passerait une nouvelle fois auprès de son professeur ou bien même de sa famille.



Poussant la porte de chez lui, seul Hoff était levé et celui-ci accueilli avec une simple phrase « Je t'avais pourtant prévenu, fréro' » Il n’eut en réponse qu'une insulte qui ne ressemblait plus à grand chose, déformée par une gueule de bois bien carabinée. Il fit couler un bain, s'y plongea et repensa à ses actes, même si il avait un gros trou de mémoire sur ce qu'il s'était passé la veille après avoir sombré dans l'abîme. Entendre son frère et sa sœur se chamailler dans le manoir lui rendit le sourire,celui ci disparu vite en pensant qu'il devrait passer chez Anelia, sans doutes pour s'excuser et espérer qu'elle accepte. Il ne savait lui même pas ce qu'il avait fait.


C'est un bouquet en main et une grosse boule à la gorge que le jeune homme frappa à la maison de sa tendre, on entendait de lourds pas s'approcher de la porte, peu de chance que ce soit Anelia qui ouvre et il avait vu juste, c'est un grand monsieur avec des vêtements de soie et surtout un tromblon gilnéen qui accueilli Orinoco.
« Je te laisse dix secondes pour courir le plus vite possible avant que je ne décide de tirer » lui lança le vieillard et c'est sans réfléchir qu'il prit ses jambes à son cou et se mit à courir aussi vite que possible, évitant les plombs que l'homme avait promit de lancer à dix et non à cinq...


C'était un événement rarissime que de voir un Tucker s'excuser, et surtout celui-ci, c'est rageant de s'être fait chassé par un vieux qu'il se précipita de brûler tout ce qui pourrait avoir un rapport avec Anelia dans la forge de la propriété, même le collier qui les unissaient depuis tant d'années. Après l'ivresse vient la colère et il m'est impossible de vous dire dans quel état cet homme est le plus dangereux. Après cela, il se précipita dans sa chambre, ferma la porte à clé et se mit à pleurer, les larmes d'un jeune homme qui s'en voulait à lui même et à tous les autres à la fois.


Une fois que ses pleurs s'étaient tu, il leva tristement la tête vers la grande baie vitrée de sa chambre, une silhouette blanche traînait autour de la forge et disparu la seconde d'après, il n'y fit pas très attention, après tout, il avait d'autres choses auxquelles penser. Il renvoya tous ceux qui voulaient rentrer dans sa chambre pour le réconforter ; sa mère puis son frère et enfin sa sœur. Son père lui ne s'y étant pas risqué, peut-être parce qu'il savait bien qu'il fallait le laisser seul ou bien par lâcheté. Le ciel étoilé était magnifique ce soir là, malheureusement pas assez pour réparer le cœur brisé du garçon.


Le lendemain, Orinoco ne bougea pas de sa chambre, il sorti simplement récupérer son plateau repas habillé d'un simple caleçon, ne saluant sa famille que d'un signe de la main le midi. Ceux-ci semblaient gênés de le voir ainsi mais quelque chose d'autre avait eu lieu et il l'avait bien compris dans leur regard, il s'arrêta et leur demanda à tous les trois ce qu'il s'était passé, quel était le problème qu'on lui cachait, il n'eu aucune réponse. Inquiet, par instinct, par amour ou par colère, lui même ne le savait pas, il se précipita chez son amie et y trouva le vieillard qui quelques temps auparavant semblait haineux envers notre héros le prit dans ses bras et pleura quelques instants avant de lui expliquer la situation : Anelia avait été assassinée.Il passa un long moment à côté du vieil homme, il avait déjà assez pleuré et se mit en tête de retrouver le meurtrier avec presque rien comme preuves mis à part une description simple : Homme de taille moyenne, de corpulence moyenne, habillé de noir, cheveux noirs. Autant dire qu'il avait des milliers de suspects possibles mais cela ne le décourageait pas, après maintes enquêtes et de nombreux échecs il trouva enfin le criminel, l'homme avait quelques années de plus qu'Orinoco.


Il faisait nuit et les deux hommes se faisaient face dans vieux box en bord de côte.
" Tu es là pour elle, c'est ça ? Lança le tueur au garçon, allons, tu es trop jeune pour avoir une copine aussi jolie, laisse la à des personnes plus compétentes... Oh mais j'oubliais, elle est morte : je l'ai tuée." Il ricanait cruellement mais cela ne fit que renforcer la colère qui montait lentement dans le corps de son opposant. Ne le laissant même pas reprendre sa respiration, il se jeta à son cou et lui sectionna avec une dague. La guerre et la violence faisait partie de lui, le sang de l'assassin vola sur Orinoco, l'aspergeant de la tête aux pieds, la pulsation du cœur renforçant la force du jet avant qu'il ne se vide complètement, cette fois-ci c'était au jeune noble de rire : un rire dément. Croyiez vous qu'il s’arrêterait là ? Le tuer ne suffisait pas, il commença à coincer ses membres dans des coins et tirer dessus le plus fort possible afin de les détacher de leur enveloppe, c'était comme un jeu pour lui, un jeu macabre.


Sa famille l’accueillit dans un piteux état, il avait discrètement rejoint sa maison avec ses vêtements trempés de sang, du sang du meurtrier qui l'avait bien mérité. Il leur sourit avant de monter dans sa chambre s'endormir, ne se changeant même pas. Pour lui tout n'était qu'un mauvais rêve et il se réveillerait dans les bras de sa chère et tendre Anelia.


[ Derniers paragraphes peuvent éventuellement être changés, dur de reprendre comme ça et pis j'ai besoin de l'avis de ma prof' de français et qu'elle me corrige et tout. Je need poser quelque chose de très bien alors je continuerai pas trop avant tout ça ]
_________________
Si tu gagnes de l’argent à parler, tu gagnes de l’or à te taire.


Dernière édition par Orinoco le Dim 27 Oct - 22:46 (2013); édité 7 fois
Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Jeu 26 Sep - 17:58 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Morf'
Morf

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2013
Messages: 31

MessagePosté le: Jeu 26 Sep - 19:27 (2013)    Sujet du message: [Orinoco] Le bal Répondre en citant

Un vrai pavé rempli de fautes, tout est a revoir , ca ne veut rien dire !!! mouhahaha que je suis vilaine !

Non c'est comme d'habitude tres agreable a lire, tu arrives a nous transporter dans ton monde et j'adore ca ! continue !!


Revenir en haut
Syldonelle


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2013
Messages: 1

MessagePosté le: Jeu 26 Sep - 20:49 (2013)    Sujet du message: [Orinoco] Le bal Répondre en citant

Orinoco a écrit:

c'est une triste réalité qui nous est révélé, Orinoco sait bel et bien danser...

*S'étouffe avec son Coca* PARDON ?


Orinoco a écrit:

 Anelia laissa Orinoco sans le prévenir sans même prendre la peine de le réveiller, il était ivre mort, un défaut qui ne plaisait pas tellement à Anelia comme à personne d'autres, il buvait trop !

Ha bah bravo XD

Wohoo ça roxx 8DD Je l'aime le Tuckerounet. Hâte de voir la suite :33


Revenir en haut
Orinoco


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2013
Messages: 25
Localisation: Villeurbanne

MessagePosté le: Ven 27 Sep - 21:58 (2013)    Sujet du message: [Orinoco] Le bal Répondre en citant

Petite suite et une nouvelle image ! J'abandonne les remerciements aux gens qui ont dessiné qu'ils verront jamais mais je les aimes pour leurs dessins extraordinaires Very Happy
_________________
Si tu gagnes de l’argent à parler, tu gagnes de l’or à te taire.


Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:28 (2018)    Sujet du message: [Orinoco] Le bal

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Irae Draconis (confrérie du thorium) Index du Forum -> Rôleplay -> Carnet de voyage Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MAËVAH (ex-MOONCLAW) (v2.06) - wowcr.net : World of Warcraft styles & videos
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated with Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com